Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

Littérature

Littérature

 illustration le tigre

Notre époque est engluée dans l'esprit de sérieux et plombée par la gravité (pour ne pas dire la componction) qu'incarnent les valeurs dominantes de performance et d'utilité. Le poète, le rêveur, le sentimental ou le simple n'y ont plus leur place : ce sel de notre terre s'est dissous dans  nos médiocres ambitions individuelles. Quel espace demeure pour la fantaisie, la légèreté (mot honnis !) ? Quelle est aujourd'hui la place de l'inutile, où est passé l'absurde ? Qui peut encore se prétendre incongru ? Ces valeurs-là n'ont pas disparu, mais elles (sur)vivent bien cachées.

 

illustration nietzsche onfray 

La Bande dessinée, depuis quelques années, élargit le territoire de ses explorations. On l'a vue par exemple investir la littérature classique : on se souvient – entre autres - de la collection « Fétiche » de Gallimard, pour laquelle le pinceau inspiré d'Agnès Maupré a adapté « les contes du chat perché », best-seller de Marcel Aymé.

 

illustration 1 prix nobelIl y a un peu plus de 50 ans, le 4 janvier 1960, Albert Camus, prix Nobel de littérature (en 1957) disparaissait dans un accident de la route. La même année le poète Saint-John Perse, français comme Camus, obtenait à son tour le prix Nobel de littérature. Comme l’imposait une tradition corsetée, les deux récipiendaires se plièrent à l’obligation de prononcer un discours devant le comité Nobel et le roi de Suède (les 10 décembre 1957 et 1960).

 

illustration sara ovide 

Sara était notre invitée d'honneur au salon départemental du livre de jeunesse, qui s'est déroulé à Saint-Flour les 16, 17 et 18 mai 2008. Occasion donc pour un regard sur l'un de ses récents ouvrages, qu'elle illustre comme toujours de fascinants collages/tableaux : « les Métamorphoses » d'Ovide.

 

 illustration saint exupery

Antoine de Saint-Exupéry (1900-1944) a récemment bénéficié d'une actualité littéraire inattendue qu'aucune logique commerciale ne justifie : pas le moindre anniversaire, pas la moindre commémoration à l'horizon...

 

illustration mai 68 La commémoration, en France, du quarantième anniversaire des journées de mai 68 a été l'occasion d'une profusion éditoriale inattendue. Ironie du sort (ou principe de réalité ?), une éclosion anti-consommation spontanée, éruptive et bon enfant est rattrapée (et récupérée...) 40 ans plus tard, par la marchandisation outrancière et écoeurante qu'elle rêvait d'éradiquer.

 

Logo du cantal