Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

Index de l'article

4. Le vendredi 23 mars dans l'après-midi (ateliers collège) :

On parle de composition d'une image. Equilibre, déséquilibre. Mouvement, éléments vivants, motifs. Je leur donne des indications en fonction de croquis qu'ils proposent.

Quel sens de lecture on propose dans l'agencement des différents éléments : 1 élément d'entrée dans l'image au premier plan par exemple, un deuxième élément de dialogue, puis un troisième pour poursuivre le mouvement vers la sortie de l'image ou pour fermer le cercle (renvoie du 3ème élément vers le premier, construction en triangle avec les 3 éléments). La composition peut être différente, focalisée sur un seul point, en créant un fort centre d'intérêt : par une couleur qui tranche avec le reste par exemple, un élément beaucoup plus petit ou plus grand par rapport aux autres ou une construction sur une symétrie un « chouilla » déséquilibrée afin de donner une dynamique à l'ensemble, etc.

Avec le second groupe, nous abordons également des notions de vide qui ne sont pas à remplir absolument mais qui peuvent créer une respiration par exemple.

Le dessin de la perspective leur paraît magique. Quand je "corrige"une route qui fuit à l'horizon et que je la rétrécis bien plus qu'il ne l'on fait avec une légère courbe une fois que le trait est presque arrivé sur la ligne d'horizon, ils semblent émerveillés "Wouhaou comme ça, c'est trop beau". Une fille me dit qu'elle a dessiné un lapin parce que c'est le seul animal qu'elle sait dessiner. Par effet de ricochet peut-être, à la même table, ils sont 4 ou 5 à avoir dessiné un lapin dans leur paysage.

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.