Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

anne sylvestreAnne Sylvestre s’en est allée. Pour une fois, nous donnons la parole à une de ses plus grandes fans, bibliothécaire, Sophie de Valuejols. Merci beaucoup Sophie d’avoir accepté d’écrire cet hommage.

Et bien sûr notre sélection, à réserver, à découvrir, à s’émouvoir…

 

 

 

« Je cherche un mur pour pleurer… »

Mardi 1er décembre était une journée de grande tristesse pour moi. La grande Anne Sylvestre nous a quittés.
Elle m’accompagnait depuis 31 ans. Je l’ai découverte à 14 ans et depuis elle ne m’a plus jamais quittée. Elle est l’artiste qui m’a le plus touchée, émue, me faisait passer des rires aux larmes en chantant les histoires si belles de Rose, de Xavier, de Lazare et Cécile, de Clémence, de Maryvonne et tant d’autres.

L’une des premières autrice-compositrice-interprète femme, ses textes engagés si forts, si intemporels ont marqué plusieurs générations. À 86 ans, elle continuait d’écrire et de chanter sur les différentes scènes de France.

Elle est partie mais pour moi, elle sera toujours éternelle : je continuerai toujours à chanter « Carcasse », « Marie Géographie », « une sorcière pas comme les autres », « sur mon chemin de mot » ou « les blondes » en remerciant cette grande dame de nous avoir transmis tant de beauté, de combat, de tolérance, de liberté, de compassion et d’AMOUR, d’avoir chanté pour toutes les personnes qui n’ont pas d’espace pour s’exprimer.

Sophie M.

 

Paroles de la chanson Marie-Géographie par Anne Sylvestre

On a tant navigué sur tes canaux
On a fait tant de vagues sur ta peau
On a tant labouré ton ventre
On a tant escaladé tes sommets
Tant exploré ton monde au plus secret
Reposé le long de tes pentes
Avec espoir ou épouvante
Que se défait le paysage
Que se décale ton image
Et qu'on voudrait que tu te voies
Déjà moins belle qu'autrefois

Mais pourtant que tu es belle, Marie
Marie-Géographie
Belle comme un pays
Comme un pays meurtri

Sinuant bleues tout comme fleuves
Comme rivières et ruisseaux
Tes veines marquent sous la peau
Gonflant sous des tendresses neuves
Ne nous cache plus tes méandres
Ils sont emplis de notre sang
Ils nous ont tous rendus vivants
S'ils t'ont laissée un peu plus tendre

C'est alors que tu es belle, Marie
Marie-Géographie
Belle comme un pays
Comme un pays meurtri

    

Si au plus doux de tes collines
Se produisent hier ou demain
Quelques glissements de terrain
Tu n'en dois pas être chagrine
Ne regrette rien pour la source
Où tous ensemble nous buvions
Même si quelques alluvions
Sont venues la rendre plus douce

C'est alors que tu es belle, Marie
Marie-Géographie
Belle comme un pays
Comme un pays meurtri  

S'il a neigé même en automne
Dans la forêt de tes cheveux
Si tes rameaux sont moins nombreux
Si toute couleur t'abandonne
Ne cherche plus les artifices
Si tu renonces à flamboyer
Tu es si douce à regarder
Beau cygne sur l'étang tu glisses

C'est alors que tu es belle, Marie
Marie-Géographie
Belle comme un pays
Comme un pays meurtri

    

N'écoute pas ceux qui racontent
Que tu as perdu ta beauté
Tu n'en finis pas d'exister
Fleuve, tu vois tes eaux qui montent
Tu t'es multipliée sans guerres
Et c'est si beau pour un pays
De croître sans avoir failli
D'ignorer même les frontières

Moi je dis que tu es belle, Marie
Marie-Géographie
Belle comme un pays
Comme un pays meurtri

Oui tu es belle, Marie
Marie-Géographie
Qui n'as jamais fini
De nous donner la vie

 

La sélection d'ouvrages de la médiathèque du Conseil départemental : des livres, CD et DVD à réserver, à découvrir, à s’émouvoir… 

Nous avons détecté une activité suspecte. Veuillez cliquer ici pour poursuivre.

Logo du cantal