Eglise de Trémouille crédit photo Pascale ChappotDécouvrez ou redécouvrez notre patrimoine et préparez vos futures visites dans le Cantal.
Au fil des jours, nous vous présentons des merveilles et des pépites de notre patrimoine à découvrir virtuellement sans modération.

Partons dans le nord Cantal où l’église de Trémouille recèle une curiosité appelée localement "Roue de saint Martin".

Cette roue à clochettes, inscrite à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques en 1975, est accrochée à environ 3,50 m de hauteur dans le chœur de l'église.

vitraux de l'église Ste Anne de la commune de CayrolsLe 18 juin 2020, Jean Labellie fêtera ses 100 ans. Il est né sur la commune du Rouget dans le Cantal.

Jean Labellie est un peintre paysagiste abstrait formé l’École nationale supérieure des Arts Décoratifs de Paris et élève de François Desnoyer (1894-1972). C’est le professeur Henri Mondor (1885-1962), qui assuré du talent du jeune homme avait convaincu ses parents de l’envoyer à Paris pour tenter les Arts Décoratifs. Le professeur Mondor restera une figure marquante et présente tout au long de la vie de l’artiste.

En 1942, il rejoint le maquis dans le sud Cantal jusqu’en 1945.

 

Eglise des Mineurs. Crédit photo Pascale ChappotPendant le confinement, nous vous présentons des merveilles et des pépites du patrimoine cantalien !

A première vue, l’église d’Ydes-Centre perchée sur sa butte, n’a rien ni d’ancien ni de semblable à l’église romane et templière d'Ydes-bourg. Et pour cause, la construction de cet édifice est liée au développement de l’activité houillère dans le nord Cantal.
Au XIXe siècle, l'industrie du charbon fournit du travail à de nombreux mineurs qui s'installent entre autres à l'Hôpital-Ydes (aujourd'hui Ydes-Centre) et où la Compagnie des houillères de Champagnac fait construire la « chapelle des Mines » vers 1880.

suc de lermuFermé à la visite, peu accessible et de faible emprise, le Suc de Lermu est l'un des sites majeurs de l’archéologie cantalienne. Aujourd'hui propriété de la commune de Charmensac, il a été occupé à au moins trois reprises en plus de 3 000 ans. Tour à tour, site défensif contrôlant les chemins de l’estive à la fin de l’âge du Bronze puis relais commercial intégré au commerce méditerranéen se développant entre Languedoc et Basse Auvergne à l’âge du Fer, il sera à nouveau fortifié au crépuscule de l’Empire romain et au début de l’ère mérovingienne comme de très nombreux sites sur les versants orientaux du Cézallier et du Sancy.

 

crèche de l’église St Martin de la commune de Saint-Martin-Cantalès Pendant le confinement, nous vous présentons des merveilles et des pépites du patrimoine cantalien !

 

Choyés et mis en valeur dans les crèches au moment des célébrations de Noël ou délaissés au fond des placards des sacristies, les enfants Jésus en cire ne laissent pas indifférent. Après un rappel sur les catégories et leur fabrication, nous verons pourquoi la crèche de St-Martin Cantalès est singulière dans l'inventaire cantalien.

 

Vierge de Pitié d’AuzersPendant le confinement, nous vous présentons des merveilles et des pépites du patrimoine cantalien !

 

La Vierge d’Auzers est une statue en pierre sculptée polychrome datée du XVe siècle et conservée dans le chœur de l’église St Pierre.

Préparons l’été et le programme indispensable d’« Estivités et clochers ».
Vous pouvez dès maintenant nous faire part des actions que vous souhaitez voir figurer sur le programme en remplissant notre formulaire en ligne. 

La date limite de réponse, initialement fixée fin mars, est reportée au 30 avril 2020

introClovisPendant le confinement, nous vous présentons des merveilles et des pépites du patrimoine cantalien !

 

Quel rapport entre le roi des Francs et la commune du nord-ouest du département ? Pourquoi un tableau intitulé Le baptême de Clovis dans l’église du bourg de Champs-sur-Tarentaine-Marchal ?
Le vocable de l’église (nom du saint auquel elle est dédiée) nous apporte la solution ! En effet, l’œuvre est conservée dans l’église Saint-Rémy de Champs-sur-Tarentaine et c’est saint Rémy qui baptisa Clovis.

Eglise Bredons Genestoux FranckDécouvrez ou redécouvrez notre patrimoine et préparez vos futures visites dans le Cantal.

Au fil des jours, nous vous présentons des merveilles et des pépites de notre patrimoine à découvrir virtuellement sans modération.

 

Deux coussins d’autels de l’église de Bredons sont protégés au titre des Monuments Historiques depuis 2017. Ces objets sont rares d’autant plus ceux-ci, fabriqués au XVIIe en cuir polychrome et doré. Leurs décors et leur provenance les rendent exceptionnels.

 

Découvrez ou redécouvrez notre patrimoine et préparez vos futures visites dans le Cantal. 

Au fil des jours, nous vous présentons des merveilles et des pépites de notre patrimoine à découvrir virtuellement sans modération.