Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

Découvrez ou redécouvrez notre patrimoine et préparez vos futures visites dans le Cantal. 

Au fil des jours, nous vous présentons des merveilles et des pépites de notre patrimoine à découvrir virtuellement sans modération. 

 

La visite commence à Marcolés avec trois sculptures :

 

Sainte Anne trinitaire 

ste anne marcoles Pierre SOISSONSL’œuvre, située dans la nef de l’église de Marcolès, a été classée Monument Historique le 22 aout 1950.  

Le groupe sculpté en pierre calcaire tendre polychrome représente sainte Anne, la mère de la Vierge, la Vierge et l’Enfant Jésus. La représentation des trois générations est qualifiée de « trinitaire ». Elle est commune dans l’iconographie chrétienne, la plus célèbre étant sans doute l’admirable tableau de Léonard de Vinci conservé au Louvre : louvre-dossier-sainte-anne.pdf.

A Marcolès, les personnages sont à la mode de la fin du Moyen Age. Les femmes sont vêtues d’une chemise blanche large sous un vêtement long et épais couvert par un ample manteau.  Sainte Anne se distingue par sa coiffe élaborée : sur une guimpe (pièce de toile blanche encadrant le visage et couvrant le cou et la poitrine) elle porte un voile de dentelle gaufrée recouvert d’un voile épais vert. La Vierge comme à l’accoutumée, arbore les couleurs mariales (de Marie) un vêtement rouge symbole du pouvoir et du sacré mais aussi de la Passion du Christ et un manteau bleu symbole de l’Eglise, du divin et du spirituel.  Enfin un élégant manteau aux manches amples habille l’Enfant qui porte également une croix au cou.

Le haut rang des personnages est identifiable au travers des robes très longues et brodées d’or et aux drapés volumineux.

Dernier détail de la composition, le livre ouvert tenu par la Vierge et sainte Anne, représentant la Sagesse et les Ecritures.

Cette œuvre provenant du Rouergue est datée de la fin du XVe siècle et elle n’est pas sans rappeler la mise au tombeau de Salers ou la Vierge d’Omps.

Pour aller plus loin :

Marcoles et son église Saint-Martin, par Lucien Gerbeau, photos : Pierre Soissons. Association des Amis du Patrimoine de Haute-Auvergne , Aurillac, 2019.

 

A lire également : 

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.