Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

dimoneDimoné – Bien hommé, mal femmé

Feu ! Chatterton – Feu ! Chatterton

 

Presque 6 ans après sa mort Alain Bashung irradie plus que jamais la chanson française.

 

De son goût pour l’agencement des mots, de ses inflexions, de son rock un peu fiévreux qui traçait sa route et avançait en étrave de locomotive.

Cela m’a frappé en découvrant le (trop) court CD du groupe Feu Chatterton et surtout le dernier album de Dimoné.

 

Dimoné, démon catalan, quinze ans de carrière sur la scène musicale montpelliéraine. Grand prix de la révélation scène de  l'Académie Charles Cros en 2012.

 

Le voici à son quatrième album « Bien hommé, mal femmé » : Après des débuts punk rock,  petit à petit s’incrustant dans le paysage de la chanson française.

 

Des paroles  à la poésie étrange,  mots mis en jeu, zébrés  d’images, de souvenirs  tirés de diverses profondeurs d’inconscient. Réalisé avec son camarade Jean-Christophe Sirven, l’album se révèle doucement addictif, comme s’il puisait dans les strates profondes d’un être collectif.

 

Sous influence – qui ne l’est pas ? -  mais  Homme libre (titre de la première chanson de l’album) Dimoné l’est assurément, et ce n’est pas si courant.

M-E. H.

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.