Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

commeunpoissondanslherbeLe hasard

 

Patrick Sébastien : « Comme un poisson dans l’herbe »

 

Quels critères retenons nous pour choisir une lecture ? Un auteur apprécié? Un thème recherché ? Un genre de littérature ?

 

Pour ma part, la lecture doit, avant tout, être synonyme de plaisir et source d’inattendu, je me laisse donc volontiers tenter par le hasard. C’est en effet sans aucune préméditation que je me suis arrêtée sur le dernier livre de Patrick Sébastien, « comme un poisson dans l’herbe ». L’individu n’ayant jamais particulièrement retenu mon attention, c’est la couverture revêtue de son visage qui m’a séduite. Ce regard emprunt d’humanité, je dois le reconnaître, m’a interpellée voire charmée !

 

Cette autofiction construite comme le déroulement d’une grossesse retrace des rencontres (toutes aussi hasardeuses que mes choix de lectures !) qui ont nourrit la vie de l’auteur. Chaque chapitre, correspondant à un mois de gestation de « l’enfant livre », nous fait partager ses réflexions sur les relations humaines, les richesses mais aussi les déceptions voire cruautés qui peuvent en découler. Il nous livre ses humeurs sans détours ni compromis.

 

Patrick Sébastien s’adresse directement au lecteur et parvient de ce fait à créer une complicité certaine. Le personnage télévisuel comme nous le connaissons, est revêtu d’une aura populaire, si ce n’est « franchouillarde » ; cette étiquette le blesse à l’évidence bien que sa maturité et ses expériences heureuses et malheureuses l’aient convaincu de n’accorder d’importance qu’à ceux qui l’aiment et ceux que lui-même chérit.

 

J’adhérais volontiers à ce regard un peu méfiant que beaucoup lui portent. Un artiste saltimbanque qui s’investit autant dans le divertissement peut-il légitimement convaincre un lecteur ?

 

Vous vous en doutez déjà, je réponds par l’affirmative. Bien sur, le propos, en rien desservi par l’écriture, n’est pas toujours mesuré ni élégant mais il a le mérite de nourrir la réflexion. Il peut choquer parfois mais aussi incroyablement émouvoir.

 

Le hasard fait ainsi parfois bien les choses ! Au cours de nos rencontres et expériences comme dans mes choix de lecture !

 

A lire également du même auteur :

- Tu m’appelles en arrivant (2009)

- Dehors, il fait beau… Hélas ! (2011)

 

Je vous propose également une interview.

 

Mélanie Halley

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.