Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

Les Archives départementales du Cantal reçoivent les documents d'archives des administrations et institutions publiques (Préfecture, services déconcentrés de l'état, Conseil départemental, communes, notaires, hôpitaux...) Les particuliers, entreprises, associations peuvent également verser leurs fonds documentaires en don, leg ou dépôt. 
Les parchemins multicentenaires y côtoient les disques numériques. 

En salle de lecture ou sur archives.cantal.fr, les chercheurs et étudiants trouvent les sources de leurs travaux historiques, les particuliers et les administrations des documents nécessaires à l’établissement de leurs droits, tandis que les généalogistes et les amateurs d’histoire locale découvrent leurs racines.

 

thumb web 2019 05 Mandement 168 F 1Document des Archives départementales : mai 2019

En juillet 1594, Jean de Rilhac, bailli de Haute-Auvergne, rend la justice pour le roi. À la suite d'un cambriolage à Saint-Martin Valmeroux, des objets volés seraient détenus par les voisins de la plaignante. Le bailli de Haute Auvergne établit alors un mandement de perquisition

mini 2019 04 Prix fait peintures deuilDocument des Archives départementales : avril 2019

En août 1672, Jean d’Estaing, marquis du Sailhant, et Jean Mourgues, peintre de la ville de Saint-Flour concluent un prix-fait pour des litres funéraires à Andelat, Ussel et Saint-Maurice (commune de Valuéjols).

Cet acte rédigé par un notaire correspond à un devis. Les peintures, dont il s'agit, sont des bandeaux de peintures noires portant les armoiries du seigneur du lieu, couvrant les murs intérieurs et extérieurs des églises des trois villages en signe de deuil. 

2019 03 signatures Acte 5 E 655Document des Archives départementales : mars 2019

Le corps d'un inconnu est retrouvé le 20 novembre 1660 à Giou-de-Mamou blessé par arme à feu. L'enquête n’aboutit pas et le mort est enterré. Dans l'acte de sépulture, de nombreux détails sont apportés : circonstances, habits...  

Trois siècles et demi plus tard, un internaute indexe le registre paroissial et révèle cette affaire classée sans suite

indulgence NapoleonDocument des Archives départementales : février 2019

  

Certains jours, mieux vaudrait ne pas sortir de chez soi… Voilà ce qu’a dû penser Pierre Chaudesaigues le 15 novembre 1809, lorsque deux gendarmes l’identifient comme conscrit déserteur et l’arrêtent. Pour convaincant qu’il soit, son passeport est reconnu faux.

La lourde peine du jeune homme (8 ans de travaux forcés boulet aux pieds) est réduite par Napoléon à quatre ans, auxquels il faut ajouter les cinq années de service militaire !

2019 01 1Y13 echantillonsDocument des Archives départementales : janvier 2019

  

En 1860, une note circulaire du Ministère de l’intérieur aux préfectures apporte des précisions quant à l’uniforme pénitentiaire. Composé d’une tunique et d’un pantalon en drap, l’uniforme est de couleur "gris de fer" c’est-à-dire bleu foncé ou gris bleuté. Afin de lever toute ambiguïté, un échantillon du drap est épinglé en bas de la note.

2018 12 Delpuech CantalDocument des Archives départementales : décembre 2018

 

Dans les registres paroissiaux et d’état civil du Cantal, l’acte de décès d'Antoine Delpuech interpelle. En 1840 sur la commune de Saint-Cernin, l'age déclaré dans l'acte est 120 ans ! Nous voici donc en présence d'un supercentenaire qui est devenu presqu'aussi vieux que Jeanne Calment (1875-1997) !  

2018 11 armisticeDocument des Archives départementales : novembre 2018

 

Le 11 novembre 1918, le ministère de l’Intérieur adresse un télégramme en "extrême urgence" à toutes les préfectures de France. Les Préfets doivent prendre toutes les dispositions pour faire sonner les cloches de tous les villages, pour faire pavoiser et illuminer les bâtiments publics et faire tirer des salves d'artillerie. L'armistice est signée, les combats sont terminés, la paix arrive !

Archives lampe torcheA l'occasion des journées européennes du patrimoine 2018, les Archives départementales du Cantal ont dévoilé leurs trésors lors de visites nocturnes et insolites.

2018 09 55 H 4 p1Document des Archives départementales : septembre 2018

 

En 1695, Jean Truche, curé de Molompize, donne une maison du bourg pour y établir une école pour filles. Bénéficiaires du don, les filles de la croix de Saint-Flour, religieuses et enseignantes doivent y installer deux  maîtresses. Celles-ci doivent « bien lire, écrire, chifrer et faire les petits ouvrages convenables à leur sexe ». À ces enseignements gratuits s’ajoutent le catéchisme et les principes de la foi.

identité boglioniDocument des Archives départementales : juillet 2018

 

De 1913 à 1969, les carnets anthropométriques étaient obligatoires pour les marchands ambulants, forains et nomades de plus de 13 ans. Ces « sans domicile fixe » devaient toujours avoir sur eux ce document d’identité comportant photo, empreintes digitales, mensurations et signes particuliers.

LA GRANDE COLLECTE EDITION 2018 AFFICHEA l'occasion de la journée internationale des Archives, les Archives départementales du Cantal organisent une grande collecte d'archives privées autour des femmes : celles qui ont eu un rôle important en politique, dans les associations, les entreprises ou toute autre structure, ou encore celles qui ont œuvré dans l'ombre, dont le nom est inconnu du grand public. Toutes font partie de l'histoire, la grande histoire de la France et du Cantal, ou encore la petite histoire qui intéresse sociologues et micro-historiens.

Chapelle Couvent Vaysses MauriacDocument des Archives départementales : juin 2018

 

La Congrégation des Petites Sœurs des Malades de Mauriac fondée en 1864 par l’Abbé Jean-Baptiste Serres a aidé les malades et les démunis pendant plus d’un siècle. Avec le couvent de la Thébaide à Arches, le couvent des Vaysses à Mauriac fait suite aux bâtiments noyés par la mise en eaux du barrage de l’Aigle.

Logo du cantal