Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

Les Archives départementales du Cantal reçoivent les documents d'archives des administrations et institutions publiques (Préfecture, services déconcentrés de l'état, Conseil départemental, communes, notaires, hôpitaux...) Les particuliers, entreprises, associations peuvent également verser leurs fonds documentaires en don, leg ou dépôt. 
Les parchemins multicentenaires y côtoient les disques numériques. 

En salle de lecture ou sur archives.cantal.fr, les chercheurs et étudiants trouvent les sources de leurs travaux historiques, les particuliers et les administrations des documents nécessaires à l’établissement de leurs droits, tandis que les généalogistes et les amateurs d’histoire locale découvrent leurs racines.

 

nouveau site AD15Le nouveau portail des Archives départementales du Cantal : archives.cantal.fr est accessible sur ordinateurs, tablettes et smartphones. 

Doté d’une nouvelle esthétique, il propose un accès facilité à l’ensemble des documents numérisés et des ressources culturelles, avec davantage de formulaires de recherche thématiques permettant d’accéder simplement aux images numérisées et aux inventaires, et un système de "facettes" donnant la possibilité de filtrer les résultats de recherche.

Photographie du barrage de l’Aigle. Source AD15 - 49 NUM 46Document des Archives départementales : décembre 2020

Quand la chance vous sourit... Un chef de mission interalliée accueilli et guidé par un officier allemand (1944). 

Extrait arrêté municipal Saint Vincent de Salers 22 avril 1917. Source E DEP 1498/4Document des Archives départementales : novembre 2020 

Pendant la première guerre mondiale, le conseil municipal de Saint-Vincent de Salers organise une boulangerie communale pour subvenir aux besoins en pain de sa population. Les propriétaires de bœufs sont réquisitionnés pour le transport du bois de chauffe du four. 

Signatures de l'acte de vente en viager d'une horloge. Source :  3 E 33/34 - AD15Document des Archives départementales : octobre 2020 

En 1783, le maître horloger, Joseph Labussière, habitant d’Aurillac, vend en viager « une pendule à seconde et à jour marquant le quantième du mois, allant seize jours sans remonter ». 

Photo de la salle de lecture des Archives départementales du Cantal Pour préparer votre venue aux Archives départementales du Cantal, voici la visite virtuelle. Vous découvrez le jardin des Carmes, les casiers de consigne, le patio et sa verdure, la salle d’exposition
Vous entrez dans la salle de lecture, baptisée Léonce Bouyssou, vaste et lumineuse avec les espaces de consultation des microfilms et des documents audiovisuels, le comptoir de retrait des documents…

Extrait lettre Ecole marraine de guerre. Source :  E DEP 1439/9 - AD15Document des Archives départementales : septembre 2020 

En 1940, l’école de filles de Cros-de-Ronesque se porte volontaire pour être marraine d’un combattant. La réponse de son filleul, le soldat Théodore Delhaye, stationné en Alsace depuis septembre 1939, est conservée par les Archives départementales.

Train en gare 37 Fi 182 AD15Document des Archives départementales : juillet 2020 

En 1887, la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans affrète un train spécial, un "train du plaisir" pour permettre aux Cantaliens, Aveyronnais, Corréziens et Lotois de profiter des célébrations du 14 juillet à Paris.

L Bouyssou 1968Enregistrée en janvier 1994, Léonce Bouyssou nous parle de son métier d'archiviste. Les entretiens, réalisés avec avec Sylvie Desachy et Aurélia Rostaing élèves de troisième année à l'Ecole nationale des chartes, sont conservés par les Archives départementales du Cantal. 

Affiche 1er mai 1942Document des Archives départementales : juin 2020 

En 1769, un cheval tombe dans un ravin entre Thièzac et Vic-sur-Cère. Dans le procès qui suit, la responsabilité du voiturier est engagée. Un témoin parle du lieu de l’accident où le chemin est trop étroit et mal placé.

Affiche 1er mai 1942Document des Archives départementales : mai 2020 

En juillet 1889, l'Internationale ouvrière et socialiste choisit la date du 1er mai comme journée d'action des ouvriers dans le monde entier, une fête prolétarienne universelle. La journée de 8 heures en est la première revendication.
En France, en 1941, le gouvernement de Vichy récupère les célébrations du 1er-Mai et en fait une occasion de propagande. Depuis le 1er-Mai est redevenu "fête du travail", jour chômé et payé.
Pour le mouvement ouvrier, dans de nombreux pays, le 1er-Mai reste la journée internationale des travailleurs commémorant les luttes pour la journée de 8 heures.

Cliché des Archives du Cantal à identifier ! En ce temps de confinement, voyageons vers les destinations inconnues de certains clichés des Archives départementales. Aidez-nous à les identifier ! 

Carte de la généralité d'AuvergneDocument des Archives départementales : mars 2020 

Sous l'ancien régime, transporter des marchandises ou collecter les impôts n’étaient pas des tâches anodines pour ceux qui en étaient chargés. Une mauvaise rencontre sur la route pouvait ruiner le voyageur.
Bien qu’il soit impossible de surveiller l’ensemble du réseau routier, les représentants du roi étaient chargés de lutter contre les bandits de grands chemins, et c’est ainsi que le prévôt de Figeac peut s’enorgueillir d’une belle prise au début des années 1660...   

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.