Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

Bastar  Géraud Bastar et Lux Bas-Fonds – La Forge – Label Agence Sirventès

C'est avec joie qu'on voit sortir ces jours-ci la galette du Baron Bastar, Géraud Costet à l'état civil, qui se fait trop rare en CD. Après près de 20 ans avec les Barons du Délire, et bien que son activité artistique n'aie guère cessé depuis leur séparation, on attendait avec impatience l'enregistrement de sa nouvelle formation.

 

Bien ancré sur la terre d'Auvergne le voici épaulé de Lux Bas Fonds, trois musiciens au parcours riche dans le punk rock français,  de sa complice Nadège Prugnard pour des  textes bien balancés, pour la touche trad' de Patrick Bouffard à la vielle et Pierre Mussi à l'accordéon.

 

Néanmoins il ne s'agit pas d'un disque à portée locale mais d'un bel ouvrage de chansons blues forgées à main nue, tout martelé de  poésie crue et engagée, qui le situe sans honte dans la lignée des Arno, Têtes Raides et autres Tom Waits à la voix rocailleuse.

 

D'ailleurs « La Forge » n'est pas un vain titre mais le résumé d'un son, celui de cette batterie de ferraille forgée par le groupe, faite d'éléments d'industrie démantelés à l'image d'un chaos social refondu par l'artiste.

 

On en saluera la force, et la rare liberté de mots et de sons qui l'animent et font toute la noblesse du rock.

 

M.H.

 

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.