Accéder au contenu Accéder à la recherche Aller au menu

unvergeraupakistanUn verger au Pakistan / Peter Hobbs.

Traduit de l’anglais par Julie Sibony –Ed. Christian Bourgois, 2013. -1 vol. (137 p.). – (Littérature étrangère)

 

Un merveilleux roman tout à la fois sombre et lumineux, il nous émeut au plus profond de nous. L’histoire qu’il nous raconte est celle de la cruauté des hommes contre laquelle les gens simples comme notre héros, un jeune adolescent, ne peuvent, hélas, pas grand-chose. Et pourtant la force de ce livre vient de sa lumière. Le verger, où le jeune homme malheureux aime se retrouver, est le véritable héros de ce court roman. Le verger c’est le temps de l’enfance, le temps du bonheur et de l’innocence. Le verger c’est le ventre de la mère et sa chaleur.

 

Ce récit est celui d’une reconstruction grâce à  l’humanité et la sagesse d’un poète, Abbas, et de l’espièglerie de sa fille. Ils recueillent l’adolescent dans leur maison près du verger et nous partageons avec eux son lent retour à la vie après avoir vécu un long chemin de croix.

 

Je suis restée sous le charme de l’écriture de Peter Hobbs qui a su si bien  nous plonger dans l’univers coloré et parfumé de l’Orient, tout en nous déchirant le cœur.

 

A lire absolument !

tandisquemeurentlesjours

Autre titre de Peter Hobbs traduit de l’anglais : « Tandis que meurent les jours » édité chez Christian Bourgois en 2006.

 

Peter Hobbs sur Babelio : http://goo.gl/vnjQ8N

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Françoise Amagat

 

 

 

Logo du cantal

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. Ces cookies sont utilisés pour réaliser des statistiques de visites.